Logo OCPV

Logo OCPV

vendredi 30 octobre 2015

Bulletin sur le marché des Féculents en Côte d’Ivoire N°102 du 30 Octobre 2015



IGNAME - Vos analystes :Constance KONAN, COULIBALY G. Djibril
Les faits marquants de la semaine
- Apparition des nouvelles récoltes du Krenglè et du Florido sur le marché de Séguéla.

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)


Les activités liées à l’élection présidentielle et la fête de l’igname ont quelque peu  ralenti la sortie de l’igname des zones de production. Par endroits les marchés ont été moyennement approvisionnés et caractérisés par une stabilité et des hausses des prix. Les variétés tardives Krenglè et Florido font timidement leur entrée sur le marché,  notamment dans le Worodougou.

Les stocks des commerçants sont encore essentiellement constitués de variété précoces  que sont le Kponan et l’Assawa, malgré la légère baisse des disponibilités qui prévaut. En outre, les marchés sont suffisamment couverts et les prix affichés sont restés au même niveau que ceux de  la semaine dernière, hormis les marchés de San-Pedro et de Bondoukou où des variations de prix sont à noter. A San-Pedro, le prix de gros de l’igname kponan a chuté  de 15 FCFA/kg quand celui de l’Assawa baissait de 50 FCFA/kg, du fait d’un bon approvisionnement du marché à partir de Bouaké. Dans les zones de production, principalement dans le Zanzan, la première récolte des ignames Assawa et Kponan est terminée. Cependant, d’importants stocks sont encore disponibles bord champ même si, dans le Gontougo, les producteurs n’ont pu emprunter les pistes des champs cette semaine, occupés par la fête de l’igname et l’élection présidentielle. Cette situation a ralenti l’approvisionnement du marché. Les prix ont ainsi augmenté de 25 à 70 FCFA/kg à tous les niveaux dans la région.

Dans le Worodougou, la récolte des variétés tardives est annoncée. Particulièrement à Séguéla, les premières récoltes du Florido et du Krenglè font timidement leurs apparitions sur le marché.Les ventes au détail s’effectuent autour de 125 FCFA/kg pour le Florido et dans la fourchette  de 320 à 335 FCFA/kg pour le Krenglè.

Tendance:Les stocks de l’igname Kponan et Assawa devraient commencer à baisser face à une demande qui resterait stable jusqu'à l’approche des fêtes de fin d’Année. L’apparition sur le marché de la nouvelle récolte du Krenglè et du Florido qui se vendent actuellement à des prix dérisoires pourrait limiter la hausse des prix de l’igname à venir à moyen terme.


MANIOC - Votre analyste : PERRIN Audrey
Les faits marquants de la semaine
- Manioc Amer:
Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)



Cette semaine, la pluie a favorisé les récoltes dans toutes les zones de production, ce qui a fait monter le niveau des offres, avec une amélioration de la qualité des produits. Cependant, l’approvisionnement des marchés a été ralenti dans certaines localités du fait des activités liées aux élections présidentielles.

Dans le Centre et l’Est, les pluies ont permis des récoltes abondantes avec pour corolaire une augmentation de  l’offre sur les marchés.

À Bondoukou, les activités champêtres se sont normalisées après la fête de l’igname et les paysans ont repris les récoltes de manioc ; les prix sont revenus au même niveau qu’avant la fête, à 25-30 FCFA/kg bord-champ et 30-35 FCFA/kg en gros.

À Tanda, l’offre bord-champ est très abondante par rapport à une  demande faible. Les producteurs désespèrent de trouver des acheteurs alors que les tubercules sont en train de pourrir en terre, du fait des pluies diluviennes. Cependant, les prix y sont restés stables. Il en est de  même à Bouaké.

À Yamoussoukro, le retour des pluies a également permis de bonnes récoltes et un meilleur approvisionnement du marché ; les prix ont de ce fait, chuté de 50 à 40 FCFA/kg en gros, soit une baisse de 20%.
Les élections ont également perturbé l’approvisionnement des marchés à Séguéla, Duékoué et San Pedro.

À Séguéla, le prix bord-champ est resté stable. Le faible approvisionnement des marchés a occasionné une légère hausse des prix de gros de 31-32 à 30-34 FCFA/kg, soit 2% d’augmentation.

À Duékoué, les prix bord-champ ont également grimpé  de 14%, passant de 13-20 à 18-20 FCFA/kg. Les prix de détail ont également augmenté de 78%, passant de  25-40 à 45-75 FCFA/kg.

À San Pedro la vente en gros se fait à 5000-6000 FCFA le sac de 100 kg et les commerçantes continuent à s’approvisionner à Galébré dans la région de Gagnoa. La normalisation des activités devraient reprendre  dans ces régions.

La tendance est  stable à légèrement baissière sur l’ensemble du pays, du fait des pluies qui tombent  régulièrement.


- Manioc Doux: Offre abondante en zones de production, mais hausse de prix à Abidjan, Yamoussoukro et San Pedro

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)