Logo OCPV

Logo OCPV

vendredi 25 septembre 2015

Bulletin sur le marché des Féculents en Côte d’Ivoire N°97 du 25 Septembre 2015



IGNAME - Vos analystes :Constance KONAN, COULIBALY G. Djibril
Les faits marquants de la semaine
- Igname: Bon approvisionnement des marchés en igname Kponan et Assawa

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)

 
Cette semaine est caractérisée par un très bon approvisionnement de l’ensemble des marchés en ignames Kponan et Assawa, à l'occasion de la fête de la Tabaski. Les variétés tardives que sont le Florido et le Bêtê-bêtê deviennent  de plus en plus rare.

Dans la région des Savanes, les marchés sont suffisamment couverts en variété précoce avec une bonne intensité des activités commerciales. Cette semaine, la variété Assawa a fait son apparition sur les marches de Korhogo et les prix de vente sont relativement accessibles aux consommateurs. Cette entrée a provoqué une baisse des prix de vente du Kponan de 80 FCFA/kg au niveau du gros et de 50 FCFA/kg au détail. A Ouangolodougou et Odienné, l’offre et la demande s’équilibrent, maintenant les prix stables.

Dans les régions de l'Ouest et du Sud-Ouest, notamment à Man et à San-Pedro qui sont desservies régulièrement en igname Kponan et Assawa par le Marché de Gros de Bouaké, le niveau de l'offre de plus en plus élevée chez les grossistes arrive à satisfaire convenablement  la forte demande des consommateurs. Les prix d’achat se situent dans la fourchette de 230 à 500 FCFA/kg pour le  gros et entre 350 et 570 FCFA/kg pour le détail. A Man, quelques tas de Bêtê-bêtê sont encore visibles sur le marché. 
Dans le Centre du pays, précisément à Bouaké et à Séguéla, on observe une hausse des prix de l'igname Assawa de 25 à 50 FCFA/kg. Cette hausse découle de la forte demande exprimée par la population locale et de la bonne présence d'acheteurs venant du  Mali et du Burkina Faso et qui sont repartis avec plusieurs chargements. Dans le Zanzan, notamment  à Tanda, Bondoukou et à Bouna, zones de production par excellence des variétés précoces, l’activité commerciale est intense. Les sorties de produits sont constantes. Cette bonne disponibilité a occasionné une baisse de prix de 5 à 50 FCFA/kg par endroits. Malgré cette bonne tendance de l’offre, les producteurs estiment que le manque de pluies a eu un impact négatif sur la production. La récolte, semble-t-il,a déjà atteint son plus haut niveau. Une déclinaison de la production pourrait donc être observée à moyen terme.
Tendance: A court terme, l’offre pourrait encore s’améliorer avec une tendance à la stabilité des prix. A moyen terme, on pourrait observer une baisse  d’intensité des récoltes avec de légères hausses de prix par endroits.

MANIOC - Votre analyste : PERRIN Audrey
Les faits marquants de la semaine
- Manioc Amer: Baisses de prix dans le Guémon ; perturbation des activités à Séguéla

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)

 

Cette semaine, on assiste à des baisses de prix bord-champ dans le Woroba et le Guémon. Sur les autres marchés  les prix sont restés stables dans l’ensemble.
A Séguéla, l’offre est restée stable. A la faveur de la fête de Tabaski,les transformatrices ont interrompu leurs activités  Néanmoins les prix bord-champ ont enrégistré  une baisse de 25%. En effet le prix affiché cette semaine est de 15 F CFA/Kg contre 18-22 FCFA/kg la semaine dernière. La fête a, à l’inverse, tiré quelque peu vers le haut les prix de gros évoluant dans la fourchette de  31-32 FCFA/kg au lieu de 28-30 FCFA/kg les semaines précédentes, soit une hausse de 9%.

Dans le Guémon, l’offre est toujours importante,opposée à  une faible demande, ce qui a provoqué de fortes chutes de prix pour liquider le produit : prix bord-champ pratiqué entre     16-18 FCFA/kg contre 36-37 FCFA/kg la semaine passée  soit une baisse de 53% ; prix de gros à Duékoué : 33-36 FCFA/kg contre 55-63 FCFA/kg la semaine passée, soit una baisse de 42%. Les prix ont ainsi atteint leur niveau le plus bas de l’année.
Dans le Centre, le manioc amer est abondant à Yamoussoukro et les prix ont légèrement baissé : 38 FCFA/kg en gros contre 40-41 FCFA/kg la semaine passée, soit  une chute de 7%.
A Odienné dans le Nord-Ouest, Bouaké dans  le Centre-Nord et A Bondoukou dans  le Nord-Est, l’offre et les prix sont restés stables. Toutefois, les commerçants grossistes  de Bondoukou ont préféré vendre par petites quantités à 65-70 FCFA/kg pour obtenir un prix plus rémunérateur à l’approche de la Tabaski.

Tendance : la même situation de disponibilités et d’évolution de prix pourrait se présenter la semaine qui suit.


- Manioc Doux: Baisses de prix à Duékoué et Korhogo ; perturbation des activités à Séguéla
Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)