Logo OCPV

Logo OCPV

vendredi 18 septembre 2015

Bulletin sur le marché des Féculents en Côte d’Ivoire N°96 du 18 Septembre 2015



IGNAME - Vos analystes :Constance KONAN, COULIBALY G. Djibril
Les faits marquants de la semaine
- Igname: Bon niveau des stocks des variétés précoces partout, sauf à Duékoué

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)

 
A l’approche de la rentrée scolaire et de la fête de la Tabaski, les producteurs commercialisent d'importantes quantités d'ignames Kponan et Assawa pour faire aux dépenses afférentes. Les marchés sont ainsi et de manière générale, inondés d’ignames précoces. Les prix sont en nette baisse sauf à Duékoué et à Tanda où ils sont en hausse.

Les pluies de plus en plus régulières dans les zones de production (Vallée du Bandama, Zanzan et Worodougou)  favorisent une bonne récolte de l'igname Kponan et Assawa et améliorent le niveau des quantités commercialisées. Cette abondance a permis la baisse des prix des variétés précoces à Bouaké, Séguéla et Bondoukou. A Bouaké, l'igname Assawa a baissé de 15 FCFA/kg au niveau des ventes en gros. A Séguéla, on observe une baisse de 25 FCFA/kg des prix de l'Assawa au niveau des ventes de gros et de détail. Le marché de Bondoukou enregistre un nombre croissant de camions en cours de chargement à destination des zones de consommation, avec une baisse de prix de 10 FCFA/kg à tous les niveaux. A Bouna, malgré la baisse du niveau des approvisionnements,  les prix sont restés stables. A Abidjan, l’Assawa a rejoint le kponan sur les marchés et  est vendu en gros à 200 FCFA/kg.

A l’opposé, l'on enregistre à Tanda et à Duékoué une hausse des prix de l'igname :à Tanda, la hausse de près de 25 FCFA/kg des prix du Kponan, de l'Assawa et du Florido découle de la forte demande d’ignames. A Duékoué par contre, le faible niveau des stocks est à la base de la hausse de prix observée.

Les localités d'Odienné, Korhogo et Ouangolodougou présentent un bon niveau de stocks des variétés précoces. A Korhogo, les prix sont restés stables. Cependant, à Odienné on observe une baisse de 40 FCFA/kg des prix de l'Assawa et l'apparition du Kponan sur les marchés. A Ouangolo, la bonne disponibilité  et la timidité du marché ont contribué à faire baisser les prix du kponan et de l’assawa de 50 FCFA/kg.

Tendance: Avec la fête de la Tabaski, une stabilité de prix devrait être obervée à court terme malgré l’abondance des stocks.


MANIOC - Votre analyste : PERRIN Audrey
Les faits marquants de la semaine
- Manioc Amer: Marché stable ; la demande pourrait augmenter avec la rentrée

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)


 Cette semaine, le marché du manioc amer est resté absolument stable partout sauf à Duékoué où il a connu quelques variations. L’offre est plutôt abondante dans toutes les régions, sauf dans les localités du Nord où le produit est absent du marché. 

La saison des pluies favorise les récoltes, rehaussant ainsi le niveau de l’offre qui devient supérieure à la demande dans certaines localités.  Cependant, l’imminence de la rentrée des classes pourrait relancer la demande en attiéké et en placali et permettre d’atteindre l’équilibre.

A Duékoué, l’offre reste abondante sur le marché, mais le prix minimum a légèrement remonté après la forte baisse de la semaine passée : 36-37 FCFA/kg bord-champ au lieu de 24-48 FCFA/kg, soit  une hausse de 2% en moyenne ; 55-63 FCFA/kg en gros au lieu de 36-59 FCFA/kg, soit une hausse de 24% en moyenne. 

Tendance : stable. Les prix pourraient rester stables les semaines à venir car la surabondance de l’offre devrait être absorbée par la hausse de la demande due à la rentrée des classes.


 - Manioc Doux: Baisse de prix à Odienné ; baisse de la demande dans le Nord-Est
Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)

 
Cette semaine, le marché du manioc doux est resté stable sur la majorité des marchés du pays. L’offre est toujours abondante dans toutes les régions, sauf dans les localités du Nord, voire surabondante par endroits. Cette situation a permis quelques baisses de prix, notamment dans le Nord-Ouest.

Ainsi, Odienné a été bien approvisionnée cette semaine en manioc doux en provenance de Man, rétablissant enfin un niveau de stocks acceptable après le déficit des dernières semaines. Les prix ont ainsi pu baissé de manière importante, surtout au niveau du prix minimum : 65-230 FCFA/kg au détail au lieu de 175-230 FCFA/kg précédemment, soit une baisse de 27% en moyenne.

A Tanda, les prix ont baissé très légèrement au niveau du prix bord-champ, qui passe de 29-30 à 25-30 FCFA/kg      soit une chute de 6% ; au niveau du  détail : de 85-100 à 75-100 FCFA/kg, soit une baisse de 6%. En effetau niveau bord-champ, l’offre est en excès par rapport à la demande locale qui est relativement faible.

A Bondoukou, l’offre est abondante également grâce aux pluies qui arrosent la région et facilitent les récoltes.Cependant  les consommateurs préfèrent acheter l’igname dont les prix ont beaucoup baissé. Les prix du manioc sont toutefois restés stables cette semaine, mais ils pourraient baisser du fait de l’augmentation de l’offre combinée à la baisse de la demande.

A Bouaké et à Séguéla également, l’offre est supérieure à la demande mais les prix restent pour le moment stables.

A Bouaflé, l’offre est abondante également et les prix de  gros et de détail ont subi de légères baisses de 7% . A Yamoussoukro, l’offre est moyenne sur le marché et les prix sont relativement stables, comparativement au mois dernier.

A Duékoué, l’offre est plutôt abondante sur le marché mais les prix continuent leurs évolutions en dents de scie, et ont subi de nouvelles hausses cette semaine: ils sont passées de 25-45 à 36-37 FCFA/kg bord-champ soit une augmentation de 4% ; de 45-47 à 55-63 FCFA/kg en gros, une croissance de 27% ; et de 65-90 à  80-95 FCFA/kg au détail, soit une hausse de 16%.

Enfin à Abidjan, les marchés sont moyennement approvisionnés. Les arrivages  dans les bachées de 1,5 à 2 tonnes sont tout de mêmes réguliers.

Tendance : les prix pourraient baisser légèrement sur le Nord, le Nord-Ouest et le Nord-Est du pays du fait de l’augmentation de l’offre. Dans les autres régions, les prix pourraient rester stables, sauf dans l’Ouest où ils pourraient continuer leurs variations irrégulières.


BANANE PLANTAIN - Votre analyste : PERRIN Audrey
Les faits marquants de la semaine
- Banane: Baisse de prix dans le Nord-Ouest et le Nord-Est mais l’offre reste faible dans le Centre-Ouest

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)