Logo OCPV

Logo OCPV

vendredi 11 septembre 2015

Bulletin sur le marché des Féculents en Côte d’Ivoire N°95 du 11 Septembre 2015



IGNAME - Vos analystes :Constance KONAN, COULIBALY G. Djibril
Les faits marquants de la semaine
- Igname: Stocks abondants et baisse des prix du Kponan et de l'Assawa

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)

La récolte des variétés précoces (kponan et assawa) se poursuit et les prix collectés sont généralement en baisse. Par contre, la campagne de commercialisation des variétés Florido et Bêtê-bêtê tend vers sa fin avec une rupture de stock sur les commerces de Korhogo et de Bouaké.
Dans la vallée du Bandama, l'offre des marchés de Bouaké est essentiellement constituée de Kponan et d'Assawa, qui font l'objet d'intenses échanges avec certains pays de la sous-région,  les villes d'Abidjan et de San-Pedro. Malgré le bon niveau de stock, la pression de la demande, a  fait monter  le prix de gros du kponan de 25 FCFA/kg cette semaine. Le prix de gros de  l’assawa par contre a baissé de 15 FCFA/kg.
                                                                                    
L’igname précoce, provenant du Hambol et du Bounkani, affiche des niveaux de prix élevés dans les Savanes. Les frais exorbitants du transport résultant de la pénibilité d'accès aux zones d'approvisionnements pendant cette saison pluvieuse justifie cette situation. Cependant, les prix ont baissé à Korhogo de 20 FCFA/kg au niveau du prix de gros et de 100 FCFA/kg pour le prix de détail. A Ouangolo, le niveau des prix est resté stable.

Dans le Woroba, la récolte de l'igname Assawa s'accélère avec une intensité de commercialisation moyenne. Les prix sont restés stables.

Le Zanzan, grande zone de production de l’igname, enregistre encore une évolution à la hausse de son stock de Kponan et d'Assawa. Les prix ont légèrement baissé à Bondoukou, de 10 à 25 FCFA/kg,  et sont restés stables à Bouna. Par ailleurs, la stagnation de l'activité commerciale du Florido a fait baisser le niveau de prix à Bouna et à Bondoukou. A Tanda, on observe une hausse de prix du Florido et du Bêtê-bêtê,du fait de l’obligation de ne pas consommer l’igname précoce due à certaines coutumes.

L’on observe également une baisse de prix de l'igname à Odienné. Le marché de Duékoué  qui ne dispose pas encore de variétés précoces sur ces étalages présente un niveau stable de prix.

A Abidjan, le kponan de plus en plus disponible présente un niveau de prix généralement stable.

Tendance: les prix pourraient encore baisser légèrement à l’approche de la grande récolte des variétés kponan et assawa.

MANIOC - Votre analyste : PERRIN Audrey
Les faits marquants de la semaine
- Manioc Amer: Augmentation de la demande en raison de la rentrée des classes

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)

 
 Cette semaine, la demande en manioc amer tend à augmenter en raison du retour des élèves pour la rentrée des classes, car ceux-ci consomment beaucoup d’attiéké et de placali. Cependant, on ne constate que peu de variations de prix.
 
En effet, dans le Nord-Est (Bondoukou), le Nord-Ouest (Odienné) et le Centre-Nord (Bouaké), les prix sont restés stables. Les marchés sont bien approvisionnés, et à Bouaké l’offre est même supérieure à la demande, car les pluies, qui sont enfin abondantes, facilitent les récoltes.

En revanche, à Séguéla, l’offre n’arrive pas à satisfaire la demande car les transformatrices achètent en priorité le manioc amer ; cette situation a donc provoqué une légère augmentation  des prix bord-champ : de 17-18 FCFA/kg précédemment, à 18-22 FCFA/kg cette semaine, soit une hausse de 14% ; en gros : de 25 FCFA/kg précédemment, à 28-30 FCFA/kg cette semaine, soit  une hausse de 16%.

Dans l’Ouest, les pluies ont diminué d’intensité, ce qui a facilité les récoltes et l’approvisionnement du marché. Les prix ont donc connu de fortes baisses à Duékoué au niveau bord-champ : de 35-57 FCFA/kg la semaine passée, à 24-48 FCFA/kg cette semaine, soit une baisse de 23% ; en gros : de 59-61 à 36-59 FCFA/kg, soit une baisse de 21%.
La tendance globale est à la stabilité car, bien que la demande augmente, les marchés sont bien approvisionnés grâce aux pluies qui favorisent les récoltes. Les prix pourraient même baisser encore légèrement dans l’Ouest si les conditions climatiques actuelles se maintiennent.

- Manioc Doux: Augmentation globale de l’offre et baisse des prix, sauf dans le Nord
Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)

Cette semaine, l’offre de manioc doux est abondante dans presque toutes les localités du pays car les pluies continuent à faciliter les récoltes ; dans certaines villes, l’offre est supérieure la demande, occasionnant des baisses de prix.

Dans le Nord-Est et le Centre-Nord, l’offre augmente et les marchés sont très bien approvisionnés.
Bouna a ainsi connu des baisses de prix au niveau du gros : de 60-70 à 50-55 FCFA/kg cette semaine, soit une chute de 19% ; au détail : de 80-85 à 60-75 FCFA/kg cette semaine , soit  une baisse de 18%. A Ouangolodougou, l’offre de manioc doux en provenance du Centre-Ouest (Bouaflé, Sinfra) est très abondante, et les prix ont subi des baisses importantes :  en gros de 115 FCFA/kg à 70-113 FCFA/kg, soit  une baisse de 20% ;  au détail, de 205 à 130-205 FCFA/kg, soit  une chute de 20%.
A Tanda, beaucoup de parcelles de manioc attendent de trouver acquéreur, car la demande locale n’arrive pas à absorber toute l’offre, mais les prix sont stables par rapport à il y a un mois. A Bouaké, l’offre tend à dépasser la demande également, mais les prix sont stables.

La même situation est vécue à Séguéla où l’offre a tellement augmenté à tel point qu’elle est maintenant supérieure à la demande. Cependant  les prix restent pour le moment  stables dans l’ensemble.
En revanche, l’offre est peu abondante à Korhogo qui s’approvisionne à Dabakala, ainsi qu’à Odienné qui se ravitaille  à Man. Des hausses de prix sont à craindre si les approvisionnements ne redeviennent pas  réguliers.

Dans l’Ouest, la pluie a permis de faciliter les récoltes et l’approvisionnement des marchés. Ainsi  les prix ont baissé à Duékoué au niveau bord-champ : de 35-62 à 25-45 FCFA/kg, soit une chute de 27% ; en  gros : de 47-67 à 45-47 FCFA/kg, soit une baisse 19%. Les prix de détail sont restés pratiquement stables mais ils pourraient baisser dans les prochains jours si les arrivages restent abondants.

La tendance est donc stable à légèrement baissière dans toutes les localités, sauf à Korhogo et Odienné où les prix pourraient légèrement monter.

BANANE PLANTAIN - Votre analyste : PERRIN Audrey
Les faits marquants de la semaine
- Banane: Intensification des récoltes et baisse presque générale des prix

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)