Logo OCPV

Logo OCPV

vendredi 29 avril 2016

Bulletin sur le marché des Légumes en Côte d’Ivoire N°127 du 29 Avril 2016



OIGNON - Vos analystes : KONAN Constance, COULIBALY Djibril, KOUAKOU Kouassi Léopold
Les faits marquants de la semaine

-      Début des récoltes de l'oignon local à Korhogo

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)

 

Cette semaine, le marché de l'oignon est marqué par le début des récoltes de l'oignon local à Korhogo et par la baisse légère du niveau d'approvisionnement des marchés en oignon de la sous-région notamment celui du Burkina Faso.

L'oignon de la sous-région est bien représenté sur la majorité des marchés. Les échanges se sont intensifiés cette semaine. Concernant l'oignon du Burkina Faso, sa bonne disponibilité sur les marchés a entrainé une baisse des prix de 35 FCFA/kg et de 10 FCFA/kg au niveau du prix de détail à Duékoué et à San-Pedro. On observe également une baisse de 20 FCFA/kg au niveau des prix de gros et de 50 FCFA/kg au niveau de la vente au détail à Séguéla.

Par contre, à Korhogo et Bondoukou, la baisse du niveau de disponibilité de cette variété a occasionné une hausse des prix. Cette hausse est de 50 à 90 FCFA/kg au niveau du prix de gros et de 100-150 FCFA/kg pour les prix de détail à Korhogo. A Bondoukou, la hausse est de 120 à 200 FCFA/kg pour les prix de gros et de 150 FCFA/kg au niveau des prix de détail.

Loignon du Niger est toujours fortement présent sur les marchés. Ainsi, on observe une baisse au niveau des prix de gros de 20 FCFA/kg à Séguéla et de 50 FCFA/kg au niveau du détail. Cependant des hausses de prix de cette variété ont été enregistrées à Korhogo et à San-Pedro. La hausse est de 50 à 85 FCFA/kg au niveau de la vente en gros et de 100 FCFA/kg pour la vente au détail à Korhogo. A San Pedro, on observe une hausse de 72 FCFA/kg au niveau du prix de détail.

La variété provenant de la Hollande est faiblement représentée sur les marchés et tend à disparaître de certains marchés. La demande est élevée par rapport à l'offre.  Cette situation a entrainé une hausse des prix de 40 FCFA/kg au niveau de la vente en gros et de 85 FCFA/kg pour le détail à San-Pedro.
Les prix sont restés généralement stables dans les autres marchés.

Les récoltes de l'oignon local ont débuté à Korhogo. Cette variété y est maintenant disponible sur le marché. les prix sont restés sables sur tous les marchés car la demande est influencée par la bonne disponibilité de l'oignon de la sous-région.

Tendance: la baisse du niveau d'approvisionnement des marché en oignon de la sous-région notamment celui du Burkina Faso et le niveau moyen des échanges pourraient entrainer une hausse des prix à court terme.


PIMENT FRAIS LOCAL- Vos analystes : Constance KONAN, Louis Goly ZOGBE, KAKOU Mah
Les faits marquants de la semaine
-      Nette amélioration de l'offre locale de piment frais sur la plupart des marchés favorisant la baisse des prix de ce produit.

 Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)

 

Comme la semaine passée, les approvisionnements en piment frais ont nettement augmenté cette semaine grâce à l'offre locale,  favorisant des baisses de prix de ce produit  sur la plupart des marchés de produits vivriers de la Côte d'Ivoire.

En effet, le niveau de l'offre de piment frais local est en hausse sur les marchés du pays. Les prix ont donc connu des baisses comprises entre 20 et 700 FCFA/KG pour les prix de gros et entre  90 et 2030 FCFA/KG pour les prix de détail.  Les plus fortes baisses de prix ont été enregistrées à Daloa, Bondoukou et Dimbokro, qui est l'une des localités où tous les prix sont les plus bas cette semaine. Ainsi, les prix à la consommation du piment frais local qui se situaient  au cours des semaines passées au-dessus de 1000 FCFA/KG  dans les localités de Dimbokro et Bondoukou et au-dessus de 2000 FCFA/KG dans la localité de Daloa sont tombés entre 400 et 470 FCFA à Dimbokro, entre 900 et 1000 FCFA/KG à Bondoukou et entre 1110 et 1430 FCFA/KG à Daloa.

Les baisses des prix du piment frais constatées dans les localités susmentionnées et aussi dans la plupart des localités du pays sont principalement dues à une nette amélioration de l'offre locale qui a pris la place du piment frais venu de Ferkessédougou, de Korhogo et du Burkina Faso sur les marchés du pays. 
Par contre, l'offre de piment frais local demeure insuffisante dans les localités telles que Yamoussoukro, Bouaké, Bouna, Korhogo, San-Pédro, Odienné et Ouangolodougou. A San-Pédro, Ouangolodougou et Yamoussoukro, les prix de détail ont ainsi connu des hausses comprises entre 110 et 280 FCFA/KG. 

A Bouaké, les prix de gros de ce produit ont augmenté de 415 FCFA/KG. A Korhogo et Bouna, les prix de gros restent élevés et supérieurs à 1000 FCFA/KG et les prix de détail sont au-dessus de 1500 FCFA/KG pour dépasser souvent 2000 FCFA/KG.

Tendance : A court terme, les prix du piment frais local pourraient continuer à avoir tendance à baisser en raison de l'arrivée des pluies  dans plusieurs régions causant l'amélioration du niveau des productions locales. Cependant, les hausses de certains prix par endroit pourraient encore perdurer.


GOMBO FRAIS - Votre analyste : DOUE GNINAHI Thierry
Les faits marquants de la semaine
- Approvisionnements moyens des marchés et baisse des prix

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)


Cette semaine, les marchés ont été de manière générale, moyennement approvisionnés en gombo frais au niveau national. Les stocks étaient à un niveau moyen. Les prix de gros et de détail ont connu des baisses et sont moins élevés par rapport à la semaine précédente.

Par rapport à la semaine passée, il y a eu une amélioration des stocks sur les marchés de Bondoukou, de Korhogo, de Ouangolodougou, d’Odiénné, de Daloa, de Man et de Duekoué. Les niveaux de stocks étaient globalement moyens. Cependant, à Ouangolodougou, on a enregistré un bon niveau de stock. Les  prix ont donc généralement baissé sur les marchés. A Bondoukou, ils sont passés de 700 FCFA/kg à 550 FCFA/kg pour le prix de gros. Et de 900 FCFA/kg à 600 FCFA/kg pour le prix de détail. A Man, le prix de détail a subi une baisse de 15%. A Séguéla, Les prix ont subi des baisses comprises entre 20 et 105 FCFA/kg. A Daloa, le prix de gros et de détail ont été en baisse. Seulement à Ouangolodougou, malgré la bonne disponibilité du gombo frais et la hausse de l'offre, les prix de gros sont restés stables et les prix de détail ont connu une légère hausse. Les prix sont restés stables à Daloa et à Odienné. A Abengourou, Le gombo frais est demeuré faiblement présent sur le marché. Et les prix sont restés sensiblement stables par rapport à la semaine passée.

A Yamoussoukro, l’offre a été moyenne sur les marchés, qui sont approvisionnés depuis les zones de production interne à la localité. Il y a eu baisse du prix gros de 50 FCFA/kg et hausse du prix de détail de 85 FCFA/kg par rapport à la semaine passée.

A Dimbokro, le marché a été faiblement approvisionné et le gombo frais vendu provient de Sinfra et de Yamoussoukro. Par rapport à la semaine passée, le prix de gros et le prix de détail sont restés stables par rapport à la semaine passée.

A Bouaké, le marché a été moyennement approvisionné et le gombo frais vendu provient des zones de production de la localité et de Daoukro. Par rapport à la semaine passée, le prix de gros et le prix de détail ont connu des baisses, passant de 600 à 400 FCFA/kg pour le prix de gros et de 1379 à 813 FCFA/kg pour le prix de détail par rapport à la semaine passée

Comme la semaine passée, Abidjan a été bien approvisionné à partir de Divo. L’offre sur les marchés s’est améliorée, cependant il y a eu une hausse du prix de gros de 200 FCFA et une stabilité du prix de  détail.

Comme la semaine passée, le prix de détail demeure élevé à Bouna, Odienné, Abengourou, Dimbokro, Yamoussoukro et San Pedro, et demeure supérieur à 1000 FCFA/kg.

Tendance: Avec le retour des pluies, les prix devraient connaitre des baisses les semaines à venir.



TOMATE SODEFEL- Vos analystes : KAKOU Mah, OHOUSSAN Eric, YRE Antoinette

Les faits marquants de la semaine
-Pas de tomate à Yamoussoukro et baisse de de la production au niveau national

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : bonne disponibilité ; régions rouges : disponibilité réduite)