Logo OCPV

Logo OCPV

vendredi 22 janvier 2016

Bulletin sur le marché des Féculents en Côte d’Ivoire N°114 du 22 Janvier 2016



IGNAME - Vos analystes :Constance KONAN, COULIBALY G. Djibril
Les faits marquants de la semaine
-  IGNAME : Légère hausse des prix de l’igname car malgré l’augmentation de l’offre en igname tardives, les ignames précoces plus appréciées se font plus rares.

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)

 

En Côte d’Ivoire, malgré l’achèvement des fêtes de fin d’année, les prix de l’igname n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant les fêtes. Les commerces tardent à être réapprovisionnés. Toutefois, la récolte des variétés tardives s’intensifie en zones de production et devrait apporter une offre croissante.
                                                          
Cette semaine, on observe une hausse des prix de l’igname sur la plupart des marchés notamment à Abidjan, San-Pedro, Odienné, Korhogo, Duékoué, Bouaké, Tanda et Bondoukou. En effet, les commerçants reprennent progressivement leurs activités après les fêtes. Cependant, l’éloignement des zones d’approvisionnements et les difficultés de transports retardent les livraisons du produit, d’où la baisse de l’offre mise en vente au détail.

Les variétés précoces qui avaient dominé les commerces pendant le dernier trimestre de l’année 2015 sont devenues plus rares sur le marché et ont fait la place à l’igname tardive Krenglè. Par ailleurs, les stocks du Kponan et de l’Assawa sont en rupture cette semaine sur les marchés de Korhogo, Odienné, San-Pedro et Man.

A Dimbokro et à Korhogo, seul l’igname Krenglè est visible  sur les marchés, cependant l’offre y est moyenne.

C’est la période de récolte du Florido et du Bêtê-bêtê. Les activités s’intensifient de plus en plus dans les principales zones de production qui sont les régions du V Baoulé, du Worodougou et du Zanzan. Cela a favorisé cette semaine la présence de ces variétés sur les marchés de Bouaké et de San-Pedro. Le prix bord-champs le plus bas a été observé dans la région du Béré précisément à Tiéningboué. Il s’élève à 40 FCFA/kg. Les stocks bord-champ y sont importants.

A Abidjan, grande zone de consommation, le stock des commerçants est moyen. La variété Bêtê-bêtê est bien représentée, cependant l’offre de Kponan aussi bien que de Krenglè est faible.

Tendance: Les semaines à venir, les prix minima devraient continuer à augmenter progressivement avec l’avancée de la saison sèche.


MANIOC - Votre analyste : PERRIN Audrey
Les faits marquants de la semaine
-  MANIOC : Un peu plus de produit disponible cette semaine malgré la saison sèche, mais prix du manioc doux élevé


Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)



Cette semaine, les niveaux d'approvisionnement des marchés en manioc amer ont connu une légère amélioration grâce aux efforts des collecteurs, même si ces niveaux sont encore moyens dans l'ensemble. Les prix ont évolué de bas à moyen, sauf à Abidjan où ils sont élevés.

Les prix bas s'observent à Duékoué et dans la diagonale d'odienné à Abengourou en passan par Séguela, Bouaké et Dimbokro. L'offre y est moyenne. Les prix sont stables à Odienné et à Abengourou depuis au moins les trois dernières semaines. A bouaké, on note une légère hausse depuis la semaine dernière après près de cinq semaines de stabilité, soit +2FCFA/Kg au niveau des prix bord-champ et de détail. A Seguela, les prix sont stables depuis les cinq dernières semaines. A Dimbokro, une hausse a été observée depuis la semaine dernière après une stabilité de deux semaines. Enfin, à Duékoué, les prix ont été irréguliers ces trois dernières semianes après deux semaines de stabilité.

Man et Bondoukou affichent des prix moyens. L'offre est bonne à Man et faible à Bondoukou où la saison sèche sévit. A Bondoukou, tous les prix sont stables depuis près de trois semaines après une semaine de chute des prix dans la seconde semaine de décembre 2015. A Man, on note une irégularté des prix ces trois dernières semaines après une quasi stabilité de trois semaines. Ces prix sont en baisse par rapport à la semaines précédente, soit une baisse de 49FCFA/Kg au niveau des prix de gros et 12 à 15FCFA/Kg au prix de détail.

A Abidjan l'offre est toujours faible. Les prix (de gros) sont certes élevés, mais stables par rapport à ceux de la semaine précédente.

La tendance de  stable à légère hausse pourrait se poursuivre sur le moyen terme du fait de la saison sèche caractérisée par une offre qui peine à satisfaire la demande. 


MANIOC DOUX - Votre analyste : ZAHUI Koudou Sévérin
- Manioc Doux:

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)


Cette semaine s'est caractérisée par une situation avec quatres situations bien différentes selon les zones : des prix bas, moyens, plutôt élevés et élevés.
Les prix ont été bas à Séguela, Bouaké et Abengourou. L'offre est bonne dans ces régions, sauf à Séguela où le niveau d'approvisionnement est faible avec pour conséquences la baisse des activités des transformatrices. Le bon niveau de demande a tiré les prix vers le haut à Bouaké : prix bord-champ +2FCFA/Kg, prix de gros de 5 à 15FCFA/Kg. A Abengourou, les prix de gros et de détal ont baissé de 21FCFA/kg et de 51FCFA/kg respectivement. A Séguela, les prix bord-champ sont stables, ceux de gros ont augmenté de 2FCFA/kg. En revanche, les prix de détail ont baissé de 12FCFA/Kg.
Les prix sont moyens à Dimbokro et à Tanda. à Dimbokro, l'offre est toujours moyenne avec la présence de commerçants qui n'influencent pas significativement le marché. On y note une légère hausse des prix bord-champ et de détail respectivement de 2FCFA/Kg et 1FCFA/Kg. A Tanda, les stocks villageois sont importants, et l'offre s'est améliorée. Toutefois, la plupart des prix ont été tirés vers le haut : prix bord-champ +12FCFA/Kg, prix de gros de +15 à 20FCFA/Kg et prix de détail de +8 à 10FCFA/Kg.
Les prix sont plutôt élevés à Man, Duékoué, Bondoukou et Abidjan. l'offre est bonne à Man, moyenne à Duékoué et  à Abidjan, et faible à Bondoukou. A Abidjan, on note une amélioration progressive des approvisionnements qui a permis de tirer les prix de détail vers le bas : baisse de 39 à 41FCFA/Kg. Les prix sont également en baisse à Man au niveau du gros (-2FCFA/Kg) et du détail (-19FCFA/Kg). Duékoué affiche des prix à la hausse au niveau du bord-champ (+15FCFA/Kg) et de gros (+6FCFA/kg). les prix de détail par contre sont en baisse de 29FCFA/Kg. A Bondkoukou, les prix bord-champ et de détail sont stables alors que ceux de gros ont baissé de 10 FCFA/Kg.
Les prix sont élevés dans le Nord et le Sud-Ouest. A Korhogo, l'offre est bonne avec une demande en légère baisse tirant les prix vers le bas : prix de gros (-30 à -26 FCFA/Kg); prix de détail -22 FCFA/Kg. A Odienné, l'offre est moyenne et en légère amélioration. Elle arrive à contenir la demande encore timide tirant les prix de détail vers le bas: -68 FCFA/Kg. En revanche, à San-Pedro, le niveau d'approvisionnement est faible avec des prix à la hausse. Hausse des prix de gros de 35 à 75 FCFA/Kg et de détail de 24 FCFA/Kg.
La tendance de  stable à légère hausse pourrait se poursuivre sur le moyen terme du fait de la saison sèche caractérisée par une offre qui peine à satisfaire la  demande et des quantités réduites qui limitent les chargements à destination des villes moyennes, les commerçants privilégiant les zones où l’écoulement est rapide et assuré.  

BANANE PLANTAIN - Votre analyste : PERRIN Audrey
Les faits marquants de la semaine
-  BANANE PLANTAIN : Légère baisse de l’offre mais prix relativement stables dans tout le pays.

Carte des prix pratiqués en Côte d’Ivoire au cours de la semaine en Francs CFA/kg
(Régions vertes : prix bas ; régions rouges : prix élevés)